Estimation, négociation, transaction et investissement en murs de boutique - vente murs commerciaux - vente murs de commerce

Toutes les annonces | murs libres | murs occupés
Rechercher un bien

Les clubs deals immobiliers

 

murs commerciaux

Le principe du Club Deal Immobilier est de réunir un nombre limité d’investisseurs ayant les mêmes objectifs de rentabilité et de durée d’investissement dans un véhicule ad hoc pour acquérir un ou plusieurs actif(s) immobilier(s). L’avantage est de permettre aux investisseurs de connaître précisément l’actif dans lequel ils vont investir contrairement aux véhicules d’investissement collectifs (SICAV, SCPI, Foncières) où l’accent est mis sur la diversification de ces investissements.

 

Ce qu’il faut savoir :

 

    Montant d’investissement de 1 à 10 M€ dans le cas d’investisseurs privés et jusqu’à plusieurs centaines de millions d’euros dans le cas d’investisseurs institutionnels.

    Typologie d’actifs immobiliers : principalement de l’immobilier d’entreprise (bureau, local d’activité, commerce, EHPAD, résidence de service, data center, entrepôt logistique, hôtel)

    Objectif de l’acquisition : le plus souvent générer des loyers pérennes à long terme.

    Principaux critères d’investissement : qualité de l’actif et son emplacement (marché local), loyer nominal payé par le locataire (un loyer faible étant plus sécurisé), solidité financière de ce locataire (le cas échéant le rapport du loyer payé par rapport à ses paramètres d’exploitation), taux de rentabilité loyer/prix de l’actif, prix d’acquisition au m2.

    Signature d’un bail d’une durée ferme (jusqu’à 12 ans) privilégié

    L’objectif peut également être de revendre l’actif sur une durée plus courte, inférieure à 5 ans (portage, vente à la découpe d’actifs loués à plusieurs locataires).

    Véhicule d’investissement : une société transparente fiscalement permettant aux investisseurs associés qui interviennent généralement au travers de structures juridiques dédiées (EURL, SCI, SAS) d’appliquer leur propre fiscalité. Des clauses de liquidité sont prévues dans les statuts du véhicule (clauses de préemption, de sortie conjointe).

    Le financement de l’acquisition se fait par un apport en fonds propres des investisseurs (généralement sous forme d’apports en compte courant bloqués pendant une durée déterminée) et par un emprunt directement souscrit par le véhicule.